Contact

Matériaux écologiques/ ecological materials



Les ressources naturelles de l'environnement ne sont pas inépuisables. Les matériaux utilisés dans la construction de maisons écologiques sont étudiés de façon intelligence, ils proviennent de sources qui ne sont pas néfastes pour l'environnement et ils entraînent une réduction des déchets lors de leur fabrication.

Certains de ces matériaux, comme le bois ou la brique de terre crue sont utilisés dans la construction écologique depuis très longtemps et ont failli disparaître lors de la construction de masse. D'autres matériaux font appel à des technologies innovantes et très respectueuses de l'environnement grâce au recyclage.

Découvrez tous les matériaux et ces produits qui vont constituer l'habitat de demain.
le bois
Le bois est le matériau écologique par excellence. Grâce à sa structure cellulaire particulière, il économise l'énergie. Utilisé dans la construction, c'est un bon isolant thermique et les différences de température entre l'air ambiant et les parois sont beaucoup moins ressenties qu'avec un autre matériau.

Agréable et naturel, le bois résiste au temps et est très facile d'entretien. C'est également un matériau sain qui minimise les risques d'allergies et de prolifération des acariens.

L'utilisation du bois la plus courante dans la construction écologique est l'ossature bois. Cela consiste à utiliser du bois en petites dimensions pour constituer la structure de la maison, l'armature, que l'on remplira ensuite avec de l'isolant : lin, paille, chanvre.

Associé à la paille, l'ossature bois doit être plus massive en raison du volume de la paille comparée à d'autres isolants plus fins.

L'ossature bois possède une très bonne résistance aux séismes, en raison de la souplesse et la robustesse du matériau.
la paille
La construction avec des bottes de paille nous vient des Etats-Unis au Nebraska, il y a près d'un siècle. On utilisait la paille pour des raisons de coût et de terrain (terre peu sableuse et manque de bois).
La construction en paille est encore peu connue et suscite de nombreuses interrogations : est-ce solide ? Est-ce un bon isolant ? La paille ne prend-elle pas trop de place ?

En réalité, la paille est un matériau à la fois écologique et particulièrement économique, puisqu'il ne coûte que un à deux euros la botte. La paille, associée au bois, constitue un très bon isolant de très haute performance. Son coût particulièrement attractif en fait un allié de choix surtout lorsque l'on considère que les ossatures bois reviennent généralement un peu plus cher que les ossatures traditionnelles.
le béton de chanvre
Le chanvre est une plante cultivée en Europe et utilisée pour ses fibres particulièrement robustes. Solide, ne nécessitant pas de traitement ni d'engrais, très économe et léger, le chanvre pousse vite et produit papiers et textiles de bonne qualité et très sains.

Le béton de chanvre est fabriqué à partir des débris de chanvre (la chènevotte) et un liant à base de chaux. Son faible coût d'énergie à la fabrication et ses caractéristiques spécifiques très intéressantes (isolation phonique, thermique, élasticité) expliquent le fait qu'il est de plus en plus sollicité dans l'écoconstruction.

Le béton de chanvre peut convenir à de nombreuses utilisations : pour les sols, en tant qu'isolant pour les murs, pour les toitures…
l'acier
Construire avec de l'acier, c'est s'assurer un logement robuste et résistant. L'acier possède une image encore peu écologique due à son utilisation pour les gratte-ciels et les constructions de masse. Cependant, c'est un matériau très intéressant et recyclable à l'infini, respectueux de l'environnement.

L'acier peut supporter le poids de plusieurs étages et possède une faible inertie thermique. Une maison avec ossature acier est donc assez facile à chauffer. L'isolation dépend cependant des matériaux choisis pour les murs.

La structure acier revient assez cher mais on peut trouver sur le marché des prix assez raisonnables : 1200 euros par mètre carré habitable.

la brique en terre cuite
La brique est fabriquée avec des argiles cuites à très haute température et compressées. Deux modèles existent : les briques pleines et les briques creuses. C'est surtout ces dernières qui sont utilisées pour la construction (on utilise plutôt les briques pleines pour les finitions) car elles sont plus légères. Les briques en terre cuite sont très résistantes et offrent un bon confort thermique, deux fois supérieur au parpaing.

La brique en terre cuite à l'avantage d'être un matériau entièrement naturel. Il faut par contre lui adjoindre une couche isolante, et son coût se trouve entre 3 et 4 euros la pièce (environ 25 euros le mètre carré).
la brique monomur
La brique monomur se différencie de la brique en terre cuite car elle est plus aérée ce qui en fait un très bon isolant. Lors de la cuisson de l'argile sont ajoutées des microbilles qui fondent et augmentent la quantité d'air contenu dans la brique.

Grâce à cette structure particulière, la brique monomur est un meilleur isolant que le parpaing en offrant une résistance thermique de deux mètres carré au kilowatt contre seulement 0,19 pour le parpaing. C'est également un matériau très sain et très adapté à la construction écologique.

Le coût est plus élevé cependant que pour la brique en terre cuite : il faut compter six euros la brique de 30 cm d'épaisseur, soit 64 euros le mètre carré, plus de deux fois le prix du mètre carré de la brique simple en terre cuite.
la brique silico-calcaire
La brique silico-calcaire est un mélange de calcaire, de sable siliceux, de chaux et d'eau moulé sous pression et ensuite séché à 200 degrés. On utilise souvent la brique en maçonnerie apparente, surtout en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas en raison de son esthétisme et de sa couleur blanche. En France la brique silico-calcaire est encore peu utilisée.

Elle possède pourtant de nombreux atouts : une bonne isolation phonique grâce à sa densité élevée, une haute résistance au feu ainsi qu'un potentiel écologique non négligeable. Elle permet également de conserver une température agréable grâce à son fort potentiel d'accumulation.

La brique silico-calcaire coûte en moyenne 60 euros le mètre carré. Les fabricants sont principalement basés en Allemagne et en Belgique.
la brique de terre compressée
La brique de terre compressée est en fait une brique de terre crue, un mélange d'argile de sable, de ciment ou de chaux qui est compressé dans une presse et ensuite séché. C'est un procédé utilisé depuis très longtemps notamment dans les milieux ruraux. Les propriétés de la terre crue sont spécifiques : elles possèdent d'excellentes propriétés de régulation hygrométrique (humidité de l'air) et protège contre le rayonnement à haute fréquence.

Le prix de la brique en terre crue varie de un à trois euros cinquante selon ses dimensions. Le point faible de la brique en terre crue est qu'elle est relativement difficile à trouver ! En dehors de cela, elle constitue un excellent matériau pour la construction écologique.
le parpaing en bois
Le parpaing en bois est un produit très récent, il ressemble aux parpaings en béton dans la manière de s'empiler mais se fixe différemment, grâce à des vis et des clous. Sa facilité d'utilisation en fait un matériau idéal pour l'autoconstruction. C'est également un matériau très isolant.

Le parpaing en bois est un matériau facile à mettre en œuvre, rapide à monter et à démonter et beaucoup plus léger qu'un parpaing traditionnel. Il est résistant et résolument écologique, car il est souvent fabriqué à partir de chutes de sciage, de bois d'éclaircie ou de bois tombés lors de tempêtes.

Il existe plusieurs dimensions : de longueur 300*60, et plus généralement 500*85 pour 140 à 200 mm d'épaisseur.

Son coût est par contre relativement plus cher que les parpaings en béton : il faut compter environ 140 euros pour 1 mètre carré de mur contre 30 euros pour les parpaings en béton. Les nombreux atouts du parpaing en bois expliquent cette différence.
le béton cellulaire
Le béton cellulaire, également appelé thermopierre a été découvert par un ingénieur suédois à la fin du XIXème siècle. Le silicate de calcium hydrate (tobermorite, autre nom du béton cellulaire) existe de façon naturelle mais est présent en trop faible quantité dans la nature pour pouvoir être exploité. Il est donc reproduit de façon industrielle à partir de ciment, de chaux, de gypse, de sable et d'aluminium. C'est l'association de ces matériaux qui lui confèrent ses qualités microporeuses : le béton cellulaire contient 80% d'air.

Les parpaings en béton cellulaire ont l'avantage d'être isolants contrairement au béton simple. C'est également un produit très léger, facile à poser, non polluant et inoffensif pour la santé malgré sa présence d'aluminium.

Son coût est par contre assez élevé (100 euros le mètre carré) mais le béton cellulaire permet de faire l'économie de l'isolant ce qui au final équilibre la balance.

Natural environmental resources are not inexhaustible. The materials used in the construction of green houses are studied in intelligence, they come from sources that are not harmful to the environment and they result in a reduction of waste during manufacture.
Some of these materials, such as wood or mud brick are used in green building for a long time and almost disappeared during building mass. Other materials make use of innovative technologies and very respectful of the environment through recycling.
Discover all the materials and products that will be the home of the future.
wood

Wood is environmentally friendly material par excellence. Thanks to its specific cell structure, it saves energy. Used in the construction, that is a good thermal insulator and the temperature differences between the ambient air and the walls are much less marked than with another material.

Nice and natural, wood resists time and is very easy to maintain. It is also a healthy material that minimizes the risk of allergies and proliferation of mites.

The most common use of wood in green building is wood frame. This is to use wood in small to form the structure of the house, the frame, which is then fill with insulation: flax, straw, hemp.

Associated with straw, wood frame must be more massive because of the volume compared to other thinner insulating straw.
The wood frame has a very good resistance to earthquakes, due to the flexibility and robustness of the material.


straw
Building with straw bales comes from the United States Nebraska, there is nearly a century. The straw is used for cost reasons and the ground (earth and sand little lack wood).
Construction straw is still little known and raises many questions: is it solid? Is this a good insulator? Straw Does not take up too much space?
In reality, the straw is a material that is both environmentally friendly and very economical, since only costs one to two euros boot. Straw, combined with wood, is a very good insulator high performance. Its particularly attractive price makes it an ally of choice especially when one considers that the timber frame generally return a little more expensive than traditional frames.
concrete hemp
Hemp is grown in Europe and used for its particularly robust plant fibers. Solid, requiring no treatment or fertilizer, very economical, lightweight Hemp grows fast and produces paper and textiles of good quality and very healthy.
The hemp concrete is made from debris hemp (the boon) and a lime based binder. Its low energy to manufacture very interesting and specific characteristics (sound insulation, thermal, elastic) cost explain the fact that it is increasingly sought in green building.
The hemp concrete is suitable for many uses: for floors, as an insulator for walls, roofing ...
steel
Building with steel, is to ensure a robust and durable housing. Steel has a picture yet environmentally unfriendly due to its use for skyscrapers and buildings mass. However, it is environmentally very interesting and infinitely recyclable material.
The steel can withstand the weight of several floors and has a low thermal inertia. A house with steel frame is quite easy to heat. Insulation however depends on materials chosen for the walls.
The steel structure quite expensive but you can find on the market for quite reasonable price: 1200 euros per square meter area.
the clay brick
Brick is made with cooked at very high temperatures and compressed clay. Two models are available: solid brick and hollow bricks. It is especially the latter which are used for construction (rather solid brick is used for finishing) because they are lighter. The clay bricks are very durable and provide good thermal comfort, twice the cinderblock.
The clay brick to the advantage of being a completely natural material. Must add him against by an insulating layer, and the cost is between 3 and 4 euros each (about 25 euros per square meter).
brick monomur
Monomur brick differs from the clay brick because it is more airy making it a very good insulator. During the firing of clay are added microspheres that melt and increase the amount of air contained in the brick.
With this particular structure, brick monomur is a better insulator than concrete block with a thermal resistance of two square meters kilowatt against only 0.19 for the cinderblock. It is also a very healthy and very suitable for green building material.
The cost is higher, however, that for clay brick: it takes six euros bricks 30 cm thick, or 64 euros per square meter, more than twice the price per square meter of single brick earth cooked.
the sand-lime brick
The sand-lime brick is a mixture of limestone, silica sand, lime and water molded under pressure and then dried at 200 degrees. Brick is often used in exposed masonry, especially in Germany, Belgium and the Netherlands because of its aesthetics and its white color. In France the sand-lime brick is still little used.
Yet it has many advantages: good sound insulation due to its high density, high fire resistance and a significant ecological potential. It also helps maintain a comfortable temperature thanks to its high potential to accumulate.
The sand-lime brick costs on average 60 euros per square meter. Manufacturers are mainly based in Germany and Belgium.
compressed earth brick
Compressed earth brick is actually a mud brick, a clay mixture of sand, cement or lime which is compressed in a press and then dried. This is a process used for a long time especially in rural areas. The properties of the mud are specific: they have excellent properties humidity control (humidity) and protects against high-frequency radiation.
The price of brick mud varies from one to three fifty euros depending on the size. The weak point of the mud brick is that it is relatively difficult to find! Apart from that, it is an excellent material for green building.
cement block of wood
Cement block of wood is a very new product, it looks like concrete blocks in the way of stacking but binds differently, using screws and nails. Its ease of use makes it an ideal material for self. It is also a highly insulating material.
Cement block of wood is easy to implement, quick to assemble and disassemble and much lighter than traditional concrete block material. It is strong and resolutely green, as it is often made from scrap lumber, wood or wood thinning fallen during storms.
There are several dimensions: length 300 * 60, and more usually 500 to 85 * 140 to 200 mm thick.
Its cost is relatively high against the concrete blocks: it takes about 140 euros for 1 square meter of wall against 30 euros for concrete blocks. The many advantages of the block of wood explain this difference.
cellular concrete
Cellular concrete, also called SIPOREX was discovered by a Swedish engineer in the late nineteenth century. Calcium silicate hydrate (tobermorite, another name for the cellular concrete) exists naturally but is present in too small quantities in nature to be exploited. It is reproduced industrially from cement, lime, gypsum, sand and aluminum. It is the combination of these materials which give it its microporous qualities: cellular concrete contains 80% air.
The cellular concrete blocks have the advantage of being insulated unlike plain concrete. It is also easy to install, environmentally friendly and harmless to health despite its presence aluminum lightweight product.
Against its cost is quite high (100 euros per square meter), but the cellular concrete can do without insulation which ultimately balance the scale.
Enregistrer un commentaire