Contact

Verre en pâte de verre design / Glass glass mosaic design


Verre en résine ou pâte de verre realisés par procédé de la cire perdue.

La Pâte de verre est un procédé de mise en forme à froid de verre concassé ou broyé en poudre, parfois agglutiné en pâte par un liant, disposé dans des moules en matériaux réfractaires, puis recuit vers 800°. Le verre pulvérisé mélangé à des éléments agglutinants peut être directement mis en place au pinceau dans des moules qui restent souvent ouverts, selon le procédé de l’estampage. Les morceaux de verre concassé peuvent également être disposés dans un moule à la cire perdue ainsi que dans un réservoir qui le surplombe et s’écouler pendant la cuisson dans l’espace ménagé.
Historique de la technique Très ancienne, antérieure à la découverte du verre soufflé à la canne, cette technique fut superbement utilisée par les Phéniciens et les Egyptiens, avant de tomber en désuétude pendant plusieurs siècles. Les trésors des tombes pharaoniques en fournissent d’abondants vestiges: amulettes, bijoux, décors précieux du mobilier funéraire. Ce n’est qu’à la fin du XIX siècle, en France, que la Pâte de verre fut redécouverte par Henry Cros (1840-1907), sculpteur symboliste passionné d’archéologie, qui en fit son matériau d’élection.Ses recherches suscitèrent d’autres vocations, comme celle du céramiste Albert Dammouse,de l’industriel Georges Despret, de Ringel d’Illzach, et d’Amalric Walter engagé par les frères Daum à Nancy.A la suite de ces pionniers, deux grands artistes de la période Art Déco se sont illustrés dans cette technique, François Decorchemont et Gabriel Argy-Rousseau, chacun créant un style et des procédés originaux.Ils firent des émules aux Etats-Unis comme Frédéric Carder et au Japon comme Sotoichi Koshiba. La Pâte de verre connut encore une période de purgatoire avant d’être de nouveau mise à l’honneur en France par Daum, faisant appel à des artistes internationaux comme Salvador Dali dans les années 60, puis par les petits-fils du grand Decorchemont, Antoine et Etienne Leperlier, dans la décade suivante. A leur suite il faut signaler en Angleterre les travaux remarquables de Keith Cummings, Diana Hobson et Tessa Clegg.

Source Encyclopédie des techniques du verre
Enregistrer un commentaire